Les négociations commerciales UE-Inde « ne sont pas susceptibles de mener à une avancée »

Actualités | Système du Calcul d'Origine | 7 avril 2016

D'une manière générale, les fonctionnaires indiens et européens ne s'attendent pas à parvenir à une avancée dans leurs efforts pour négocier, cette semaine, un accord de libre-échange (ALE).


Le 13ème sommet UE-Inde se tient aujourd'hui à Bruxelles (30 mars 2016), avec l'objectif bien défini de rétablir les relations entre les régions et progresser dans les domaines d'intérêt mutuel, y compris le commerce et l'investissement, l'énergie, le climat, l'eau et les migrations.

On tente de relancer la dynamique en ce qui concerne les pourparlers en vue d'un ALE qui restent depuis 2012 au point mort, mais les représentants expriment leurs craintes à l'encontre des anticipations selon lesquelles des progrès substantiels seront accomplis cette semaine, rapporte Livemint.

Un haut fonctionnaire gouvernemental indien, sous couvert d'anonymat, a affirmé : "Notre exposé au premier ministre est très clair. Nous ne devons pas céder à moins que l'UE accepte nos demandes. Nous sommes sur le point de finaliser la déclaration conjointe."

Les points essentiels de discorde ont inclus des désaccords sur la teneur des lois gouvernant le mouvement des professionnels d'un pays à un autre, ainsi que l'incertitude entourant la perspective du Royaume-Uni de quitter, éventuellement, l'UE.


Retour