Des craintes apparaissent selon lesquelles le Brexit pourrait saboter l’accord commercial entre l’U.E. et Singapour

Actualités | Système du Calcul d'Origine | 13 juillet 2016

Les entreprises expriment leur inquiétude selon laquelle la décision du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne pourrait avoir un impact néfaste sur un projet d'accord de libre-échange (ALE) entre l'U.E. et Singapour.

L'Accord de libre-échange entre l'U.E. et Singapour (ALE UE - Singapour) a été le premier ALE signé entre l'U.E. et un membre de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est. Il était prévu au départ qu'il entre en vigueur avant la fin de l'année 2015 mais il a été retardé après que la Commission européenne a consulté la Cour de Justice européenne pour savoir si la ratification de l'accord relevait de sa compétence.

Il doit maintenant être approuvé par le Parlement européen avant d'entrer en vigueur mais des entreprises ont fait part de leur craintes sur Channel NewsAsia du fait que le vote sur le Brexit dressera de nouveaux obstacles sur le chemin vers l'ALE, peut-être mettre le sabotera.

Le Directeur général de la Fédération des Entreprises de Singapour, Ho Meng Kit, a déclaré que l'envie de renégocier l'ALE UE- Singapour après le Brexit était absente, car l'accord a déjà été approuvé par les deux parties.

Entre-temps, le directeur exécutif du Cicero Group, Andrew Naylor, a déclaré : "Sans les Britanniques, la composition du Parlement européen va être encore plus extrême, avec une gauche radicale renforcée et des groupes d'extrêmes droite. Ces deux groupes seront moins enclins à soutenir la ratification de l'ALE."


Retour